ARTICLES



30 octobre 2019

L’univers des nourritures digestives animales

Lorsque notre petit compagnon se retrouve devant une série de symptômes digestifs tels qu’une diarrhée, flatulences, rots, nausées et quelquefois vomissements, notre premier réflexe est souvent de modifier la diète. Il se peut que cette manœuvre soit bénéfique, mais un changement alimentaire non encadré par votre vétérinaire peut aussi aggraver ou détériorer la situation.

D’abord, il est important de comprendre la raison pour laquelle ces signes se présentent.
-Sommes-nous en présence d’une infection digestive causée par une bactérie, parasites ou virus extérieurs?
-Suspectons-nous la possibilité d’une intolérance alimentaire ou d’une allergie ?
-Avons-nous un risque plausible de craindre une ingestion de corps étranger irritant ou à potentiel déstabilisant pour la flore bactérienne ?
-Pouvons-nous établir un risque de toxi-infection (nourriture crue) ou une intoxication pure (médicament, produit nettoyant, drogue) ?
-Pouvons-nous présumer que votre animal est atteint d’un trouble inflammatoire chronique de l’intestin ou d’une maladie de l’appareil digestif (pancréatite, cholangite, entérite)?
Les vomissements et la diarrhée ne sont pas des signes précis d’une condition médicale. Par contre, ce sont des motifs fréquents de consultation vétérinaire. Lors de votre rendez-vous, le vétérinaire récupérera un maximum d’informations pertinentes à l’établissement du diagnostic. Apporter un échantillon de selles est toujours utile. Par moment, une prise de sang ou une radiographie seront nécessaires.

Ensuite, un changement alimentaire sera probablement recommandé. L’industrie alimentaire englobe toute une panoplie de nourritures ayant des indications différentes : protéines communes faciles à digérer et hautement nourrissantes, protéines exotiques nouvelles, protéines hydrolysées, protéines végétales, mélange supplémenté de fibres, pro ou pré biotique… Le choix alimentaire sera déterminé par le diagnostic médical. Ce changement alimentaire peut être temporaire ou à long terme.
Il est donc important de faire les choses en ordre. Un changement alimentaire non approprié risque d’affecter la condition générale existante ou tout simplement de ne pas faire disparaître les signes digestifs qui vous préoccupent.

Dre Valérie Desjardins, m.v.