ARTICLES



16 août 2018

Les poules arrivent en ville!

La ville de St-Jérôme a accepté l’introduction des poules de compagnie à domicile. Selon la superficie de votre terrain, vous aurez droit à un nombre maximal de volatils et aucun coq ne sera permis. Fait important, vos poules devront provenir d’un couvoir commercial les ayant préalablement vaccinées. Elles devront posséder un petit enclos pour leurs sorties quotidiennes et ne pourront pas être libres. Ainsi, de plus en plus de municipalités sont favorables à accepter ces petits oiseaux parmi nous. Êtes –nous aptes à répondre à leurs besoins ?

Au-delà de l’aspect coquet de la cohabitation avec ces petits oiseaux sympathiques, vous devez vous préparer à l’arrivée de ces oiseaux. Que ce soit par leur lieu de vie, la méthode d’alimentation choisie, leur sécurité de jour comme de nuit, leur bien être psychologique et leur santé générale.
Le lieu choisi devra respecter des critères de long terme. Un poulailler qui durera tout l’hiver. Qui aura une isolation et ventilation adéquate afin d’éviter les irritants, de l’électricité et un calme suffisant pour favoriser la ponte. Les oiseaux pourront sortir de leur poulailler en toute sécurité et se sentir à l’abri contre les prédateurs terrestres et aériens. En effet, vous devez éviter à tout prix un contact entre la faune et vos oiseaux. Certains pathogènes pourraient aisément se transmettre à vos poules et par la suite à vous-mêmes….

Plusieurs endroits commerciaux vendent des moulées balancées pour vos poules. Toutefois, selon leur âge, leur race, leur fréquence de ponte, les exigences nutritionnelles seront différentes. Il est de votre devoir de vous renseigner avant de les acheter. Plusieurs problèmes de santé chez ces oiseaux découlent de carences et déficiences d’ordre alimentaire.

La poule est un être sensible et intelligent. Ce sont des oiseaux grégaires qui forment des hiérarchies sociales complexes. À partir du moment où un groupe se forme, il n’est pas toujours aisé de rajouter ou d’enlever un individu. L’équilibre du groupe est fragile et selon la qualité de leur environnement et leur niveau d’anxiété, certaines poules peuvent agir comme des bourreaux, attaquer ou refuser certains individus. Et selon leur niveau de compétition/stress vis-à-vis la nourriture, les couvoirs ou l’espace, elles peuvent avoir des problèmes psychologiques et refuser de pondre.

N’oubliez pas que les poules de compagnie vous offrent des œufs que vous mangerez. Il est important de s’assurer de leur bonne santé générale pour éviter tout risque de transmission zoonotique. Tout comme votre chien, votre poule de compagnie devient un être à part entière qui mérite un examen général, de la prévention et une diète adaptée à sa situation. Soyez vigilants des conseils quelquefois infondés qui sont proposés sur le net. Certains vétérinaires ont choisis de se spécialiser dans ce domaine et ce sont les personnes à consulter pour obtenir des conseils précis et sécuritaires. La médecine individuelle de ces petits oiseaux est récente. Jusqu’à tout récemment, la poule était vue dans son ensemble (médecine de population commerciale). À mesure que la popularité ira en grandissant, de nouvelles techniques et traitements seront disponibles.

Dre Valérie Desjardins, m.v.