ARTICLES



1 octobre 2015

L’anémie

L’anémie n’est pas une maladie en soi, mais le symptôme d’une condition médicale sous-jacente rencontré assez couramment chez nos animaux. Dépendant de sa cause initiale, elle peut être incommodante et provoquer une faiblesse soudaine ou être plutôt silencieuse. En effet, si sa vitesse d’évolution est rapide et aigue, elle devient une urgence médicale. Au contraire, si sa présence est chronique et lente, sa détection peut être moins facile.
Faisons un bref survol des anémies les plus couramment rencontrées en médecine vétérinaire.

L’anémie aigue la plus souvent rencontrée chez le chat est provoquée par les piqures de puces. En effet, certaines puces sont vecteur d’un petit organisme infectieux intra-cellulaire que l’on nomme Mycoplasma Haemofelis Ce petit organisme est transmis à votre chat lors des multiples piqures que les puces lui infligent. Il se loge dans les globules rouges de votre chat et cause leur destruction. Rapidement, votre chat deviendra faible, sa respiration sera plus rapide, il pourra développer une jaunissse et ne voudra plus s’alimenter en raison de sa fièvre. C’est une condition qui se traite avec des antibiotiques si elle est prise à temps, mais qui est très sévère dans sa présentation. Le mieux est encore de vermifuger adéquatement votre chat contre les puces et ce, jusqu’au début novembre.

Autrement, l’anémie chronique la plus souvent observée chez le chat fait suite à l’insuffisance rénale chronique. Les reins ont comme fonction de filtrer nos déchets métaboliques, mais également de produire une molécule précurseur de la production de globules rouges dans la moelle osseuse. Malheureusement, un rein insuffisant ne produira plus autant de cette molécule et l’anémie se développera tout doucement. Tous nos chats de 7 ans et plus devrait être surveillés de près quant à leur santé rénale. Lors des examens annuels, votre vétérinaire pourra vous proposer une prise de sang et une analyse d’urine afin de détecter précocement une défaillance à ce niveau. De plus, si vous remarquez que votre chat boit et urine plus qu’à l’accoutumée, peu importe son âge, parlez-en à votre vétérinaire. L’insuffisance rénale n’est pas réversible. Toutefois, nous pouvons ralentir sa progression et aider votre chat à demeurer confortable le plus longtemps possible avec des traitements et des nourritures de soutien.

Chez le chien, les causes d’anémie sont nombreuses, mais en cette période automnale, j’aimerais vous faire part d’une condition qui est propice de se présenter. Certains chiens sont sensibles, lors des changements de saison, de développer une anémie aigue induite par une action anormale du système immunitaire. Soudainement, l’animal sera déprimé, ne s’alimentera plus, aura les muqueuses blanches, fera de la fièvre et aura même parfois des dommages internes au foie. Les facteurs prédisposant cette anémie ne sont pas totalement élucidés, mais si votre chien est présenté rapidement chez un vétérinaire, il saura l’identifier par une prise de sang et un frottis de ses cellules sanguines. Un traitement est possible pour stopper le processus auto-immun, mais des soins de support sont souvent nécessaires s’il est trop faible pour retourner à la maison. Un caractère saisonnier répétitif est possible chez les sujets atteints.
Avec le chien, il ne faut finalement pas oublier les anémies induites par l’ingestion d’oignons et ses bulbes dérivés (ciboulette, ail) , de boules à mites et des rodenticides (contre les souris)! Nos chiens ne nous laissent pas souvent tranquilles…soyez vigilants!

Dre Valérie Desjardins, m.v.
Hôpital vétérinaire Prévost